Une mise à jour sur le Programme d’agrément de l’éducation en santé EQual d’Agrément Canada

16 février 2021

Le Programme spécialisé d’agrément de l’éducation en santé EQualMC d’Agrément Canada (AC) a commencé l’année 2021 sur une note positive, avec l’ajout de la profession d’adjoint au médecin à sa liste actuelle composée de 17 autres professions de la santé et de plus de 200 programmes d’éducation agréés.

« Nous sommes heureux d’accueillir les adjoints au médecin en tant que partenaires et nous nous réjouissons d’aider cette profession en pleine croissance à continuer de bénéficier d’une éducation de qualité, a déclaré Carl Damour, directeur de l’agrément de l’éducation en santé chez AC. Les adjoints au médecin travaillent en collaboration étroite avec toutes les autres professions de la santé. En continuant à travailler en collaboration avec toutes les professions de la santé, nous montrons notre engagement et notre capacité à offrir une formation de qualité et à être de véritables catalyseurs de solutions. »

En 2017, AC a été choisie par un groupe de professions de la santé au Canada pour offrir des services d’agrément pour des programmes professionnels, d’entrée à l’exercice de la profession et d’éducation. Le programme consiste en un processus d’agrément en six étapes, au cours d’un cycle de six ans.

Évolution vers la compétence culturelle
Carl Damour a noté qu’alors que l’année 2021 commence, EQual s’attache à garantir que des systèmes d’éducation sont en place pour s’assurer que tous les diplômés des professions de la santé possèdent les compétences culturelles requises pour l’entrée à l’exercice de la profession. Cette orientation est conforme à l’objectif d’AC et de l’Organisation de normes en santé (HSO) de mettre en œuvre une nouvelle norme sur la sécurité et l’humilité culturelles. La stratégie ciblée d’EQual vise à s’assurer que le nouveau personnel des soins de santé, dans les 18 professions que comporte le programme, est prêt à offrir des soins sécuritaires et empreints d’humilité d’un point de vue culturel, reflétant les besoins actuels et futurs en matière de soins de santé.

Carl Damour a ajouté que les professionnels de la santé doivent acquérir des compétences et une sensibilité culturelles tout au début de leur démarche de perfectionnement professionnel. Les étudiants sont ensuite en mesure d’appliquer et de parfaire ces compétences tout au long du stage et à mesure qu’ils continuent d’exercer leur profession. « Les futurs professionnels doivent comprendre ce qu’est la culture et la manière d’appliquer ces connaissances dans leur profession, a-t-il déclaré. Ils doivent être en mesure d’assimiler le fait que d’être conscient et sensible à la culture permettra d’offrir de meilleurs soins culturellement sécuritaires, compétents et empreints d’humilité. »

Carl Damour a affirmé que c’est la raison pour laquelle EQual a récemment soumis une demande de subvention fédérale pour un projet visant à aider les agences professionnelles associées au programme EQual à mettre à jour leur profil de compétences. « Nous avons ici l’occasion d’apporter des contributions réelles et significatives à la compétence culturelle des professionnels de la santé, si nous le faisons dans le cadre de l’éducation d’entrée à l’exercice de la profession. » Carl Damour a ajouté que « Le projet permettrait d’apprendre à partir des expériences, d’évaluer les compétences culturelles actuelles et de recueillir des données significatives sur les programmes d’éducation afin d’intégrer de nouvelles compétences culturelles. »

Carl Damour a poursuivi en expliquant que cette nouvelle optique pour EQual vise non seulement à adopter une « perspective générale » des compétences culturelles, mais qu’elle permettrait également de prendre en compte la spécificité liée aux cultures autochtones et aux autres cultures. Il a souligné que « les besoins en matière de compétences culturelles varient d’un endroit à l’autre. S’il est vrai que nous devons mettre l’accent sur les besoins en matière de soins de santé au Canada, il est tout aussi important que notre cadre reflète le multiculturalisme du Canada. »

Recrutement continu des visiteurs
Carl Damour a souligné le fait qu’EQual repose sur son équipe de visiteurs professionnels et qualifiés. EQual est toujours à la recherche d’un plus grand nombre de visiteurs pour se joindre à son équipe. Il a ajouté que « le dévouement et la contribution des visiteurs d’EQual à leurs professions doivent être salués. » Carl Damour a déclaré que les visiteurs d’EQual sont des praticiens et des éducateurs ou des précepteurs expérimentés qui donnent de leur temps afin d’améliorer la profession qu’ils ont choisie. « Ils apportent énormément au programme d’agrément, pour améliorer l’éducation de leur profession », a-t-il dit.

Si vous êtes un professionnel de la santé expérimenté qui a également de l’expérience en tant qu’éducateur, instructeur ou précepteur professionnel, le rôle de visiteur du programme EQual pourrait vous intéresser. Apprenez-en plus ici.