Nouvelles

Sortir des sentiers battus : un établissement de SLD de Vancouver donne un air de foire à ses préparatifs d’agrément

24 juillet 2017

Louis BrierDans le but de rendre le processus d’agrément excitant pour le personnel, les usagers, les membres des familles et le public, l’organisme Louis Brier Home & Hospital de Vancouver, en C.‑B., a tenu une foire d’agrément proposant des jeux et des gâteries.

Mobiliser le personnel et la communauté

Angela Millar, directrice de la Qualité, de la Gestion des risques, de l’Agrément et de l’Expérience vécue par l’usager à Louis Brier affirme que la foire – qui a eu lieu en mai – soulignait le début du décompte d’un an avant la visite d’agrément de l’organisme en 2018.

Mme Millar indique que pour faire participer le personnel et la plus vaste communauté au processus d’agrément, l’organisme Louis Brier a organisé un événement sous le thème d’une foire. Il a invité le personnel, les résidents, leurs familles et le public à jouer à des jeux et à manger des hot dogs et de la barbe à papa tout en se renseignant davantage sur l’agrément.

Mme Millar précise que les gens étaient invités à visiter différents kiosques pour s’informer au sujet des différentes normes à partir desquelles l’organisme sera évalué. « Nous avions également un stand portant sur les soins centrés sur le résident et la famille et un plus gros kiosque qui expliquait en quoi consiste l’agrément ».

« Le but était de faire participer tout le monde. Nous voulions que les membres des familles qui vivent dans la communauté soient au courant, puisque nous voulons les encourager à se joindre à nos comités et à nous aider à travailler à différentes initiatives pour satisfaire aux normes ». Mme Millar souligne que l’organisme s’est également doté d’un comité directeur de l’agrément formé de résidents, ainsi que de membres des familles et du personnel.

Selon elle, le foyer et hôpital constate déjà les bienfaits tirés des premières étapes du processus d’agrément.

« J’ai été surprise par la grande participation des employés et par tout l’enthousiasme constaté chez les résidents et leurs familles », ajoute-t-elle. « Ils prennent part à ce que nous faisons et veulent améliorer la qualité des soins que nous dispensons. »

Commencer le processus d’agrément

Le Dr David Keselman, PDG de l’organisme Louis Brier et visiteur d’Agrément Canada (AC), affirme que la première visite d’agrément est le tremplin vers une démarche d’amélioration continue de quatre ans.

« Avant la première visite, le niveau d’activité est toujours plus élevé », indique le DKeselman. « Mais ce niveau d’activité doit être maintenu tout au long du cycle d’agrément de quatre ans. »

Le DKeselman souligne que le foyer et hôpital a obtenu le statut d’organisme agréé avec mention d’honneur d’AC en 2011. Toutefois, compte tenu de la restructuration organisationnelle et de l’instabilité en découlant, il n’a pas été possible de poursuivre le cheminement. « Maintenant que nous avons repris notre démarche d’agrément, nous sommes bien déterminés à recevoir la visite d’agrément en mai 2018 », précise-t-il.

Aux dires de Mme Millar, l’organisme Louis Brier veut terminer le processus d’agrément parce qu’il est maintenant sous la gouverne d’une nouvelle équipe d’encadrement stable, qui se consacre à la prestation d’excellents soins. « Le fait d’être évalués à partir de normes si élevées nous permet d’avoir confiance en la qualité et l’excellence des soins que nous offrons ».

Elle ajoute que le foyer et hôpital a continué le processus d’agrément d’AC parce que l’organisme est reconnu et respecté à l’échelle internationale pour la rigueur de son processus d’agrément. « Quand on est prêt à y mettre les efforts et aussi bien viser les plus hauts sommets », ajoute-t-elle. « Nous connaissons la renommée internationale d’Agrément Canada et nous sommes conscients du respect qu’inspire l’organisme. Notre but est le suivant : être à la hauteur des normes les plus élevées qui soient. »

Selon le Dr Keselman, le programme d’agrément d’AC est utile pour tous les organismes, puisqu’il leur fournit un plan pour aller de l’avant et pour travailler à l’atteinte des meilleurs résultats possibles pour le personnel, les résidents et leurs familles.

Selon lui, avant même la première visite d’agrément, les auto-évaluations d’AC peuvent aider les organismes à déterminer s’ils offrent le niveau de soins pertinent et à mettre en place des plans d’action pour améliorer leurs services. « Le travail commence avec la préparation de la première visite », affirme le Dr Keselman. « Après, vous continuez à travailler à différents aspects et éléments. L’idée est de toujours s’améliorer. »

Aux yeux de Mme Millar, le processus d’agrément entraîne une nouvelle façon de penser. « Il fournit un cadre à partir duquel vous pouvez réellement évaluer les résultats. Vous disposez ainsi d’un plan pour travailler en vue d’offrir d’excellents soins qui font la fierté de tous. »

Elle précise qu’au cours des dernières semaines, Louis Brier a entrepris une vérification de sa prestation de soins centrés sur le résident et la famille en préparation du processus d’agrément. Les résultats de la vérification ont ensuite été présentés dans un rapport qui fournissait un plan sur la façon dont le foyer et hôpital pourrait améliorer les soins centrés sur le résident et la famille.

« À ce chapitre, les membres du personnel voient maintenant les choses tout à fait différemment », ajoute-t-elle. « Ils réalisent que les soins centrés sur le résident et la famille sont quelque chose que l’on intègre au travail quotidien. Ils constatent, plus qu’ils ne l’ont jamais imaginé, que les choix et la participation du résident, de même que l’implication de la famille, peuvent être une manière beaucoup plus concrète de dispenser des soins. »

Le Dr Keselman ajoute qu’il est important pour un organisme de faire le processus d’agrément pour offrir des soins sécuritaires et de qualité. « L’agrément est un processus d’amélioration continue de la qualité. Il aide à cerner les lacunes, à constater ce que vous faites bien et à déterminer comment vous améliorer en mettant à profit vos points forts. »

L’organisme Louis Brier fait partie du Dr. Irving & Phylis Snider Campus for Jewish Seniors. La résidence Weinberg fait également partie du Campus of care. Ces établissements visent à offrir différentes possibilités de soins dans le confort d’un milieu familier.