Nouvelles

Rencontrez un visiteur d’Agrément Canada: Ed Mantler

8 mars 2018

Ed Mantler

Ed Mantler

Ed Mantler est vice-président, Programmes et priorités, pour la Commission de la santé mentale du Canada. Il est aussi visiteur pour Agrément Canada (AC) et coprésident du comité technique de santé mentale et des dépendances de l’Organisation de normes en santé (HSO).

Mantler est devenu visiteur pour AC en 2003. Il travaillait dans le secteur de la santé mentale, et l’établissement pour lequel il travaillait préparait sa première visite d’agrément.

Il a mentionné que le processus complet des visites lui a permis d’acquérir des connaissances précieuses. « Ce fut tellement enrichissant et instructif », affirme Mantler. « J’ai appris tant de choses au cours de la préparation de la visite, mais aussi auprès des visiteurs, par leurs commentaires, les discussions, la visite et le rapport. »

Il mentionne qu’il a eu l’honneur d’être invité à poser sa candidature pour devenir visiteur. « Je n’ai eu aucune hésitation », affirme-t-il.

Mantler a commencé sa carrière dans le secteur de la santé à titre d’infirmier psychiatrique pour un établissement de santé mentale de l’Alberta.

Il mentionne toutefois avoir décidé de s’inscrire à un programme de maîtrise pour instaurer des changements à un palier supérieur de direction, après s’être rendu compte que le système de la santé mentale nécessitait beaucoup d’améliorations à cette période.

« Je n’étais pas satisfait de mon travail dans le système existant », affirme Mantler. « J’ai constaté que beaucoup d’améliorations étaient nécessaires, et je voulais contribuer à la transformation dont le système avait besoin. »

Mantler affirme qu’après avoir obtenu sa maîtrise en administration, il a exercé des postes de direction en santé en Alberta pendant les 18 années qui ont suivi. « J’ai constaté beaucoup de changements et d’améliorations à l’échelle de la province », affirme-t-il.

Mantler mentionne que le processus d’agrément est important, car il contribue à améliorer les soins de santé à l’échelle du Canada. « C’est un outil extrêmement important dans l’amélioration du système de santé offert à tous les Canadiens », affirme-t-il.

Il ajoute que les normes, élaborées par HSO, société affiliée d’AC, mettent l’accent sur des aspects importants, comme le lavage des mains et les erreurs de médicaments. Ces normes visent à améliorer la qualité et la sécurité des usagers dans leur ensemble.

« Sachant que la plupart des organismes du pays contribuent au processus d’agrément, ces normes créent des attentes très élevées en matière de soins de santé offerts au Canada », affirme-t-il.

En novembre, HSO a annoncé avoir reçu l’agrément du Conseil canadien des normes (CCN) pour l’élaboration de Normes nationales du Canada dans le secteur de la santé et des services sociaux.

Mantler mentionne qu’il est stimulant et enrichissant d’être un visiteur pour AC.

Il affirme que les visites ont grandement contribué à son apprentissage et à son perfectionnement professionnel en lui permettant d’entrer en contact avec un large réseau de dirigeants du secteur des soins de santé.

« Dans le cadre de mon travail quotidien, je peux pratiquement toujours joindre quelqu’un pour demander conseil, car j’ai eu l’occasion de rencontrer tant de visiteurs et de dirigeants », affirme-t-il. « Ces ressources sont inestimables. »

Au cours de la dernière année, AC et HSO ont travaillé fort pour placer les gens au centre de toutes leurs activités.

AC a formé 14 patients-visiteurs qui pourront participer aux visites d’agrément.

« Il s’agit d’une idée formidable », affirme Mantler. Il ajoute que la Commission de la santé mentale cherche le plus possible à intégrer les usagers en tant qu’experts par expérience.

« En tenant compte de leurs opinions pour prendre nos décisions, nous réalisons un travail d’une façon qui aurait autrement été impossible », affirme-t-il.

Il mentionne qu’il en est de même pour le processus d’agrément. Mantler affirme que c’est une chose de demander aux usagers et aux membres de la famille de parler de leur expérience, mais que c’en est une autre de les intégrer au processus d’agrément. Celui-ci leur permet de jouer un rôle essentiel et tout aussi important que le nôtre.

« Je crois que ce rôle ne peut qu’améliorer les rapports d’agrément envoyés aux organismes et augmenter la valeur du travail d’Agrément Canada. »

Mantler ajoute avoir eu l’honneur de se faire proposer le poste de coprésident du comité technique de santé mentale et des dépendances de HSO. Ce comité élabore des normes et évalue les pratiques exemplaires sur les services de santé mentale de courte durée, les services de santé mentale au sein de la collectivité et les dépendances (toxicomanie et problème de jeu).

Il mentionne être enthousiaste de contribuer au travail de HSO, car ce travail influence tous les organismes de santé à l’échelle du Canada.

« C’est l’occasion de rehausser nos exigences en matière de services de santé mentale offerts aux Canadiens, tout comme nous avons souligné le besoin d’assurer un usage sécuritaire des médicaments et d’améliorer la qualité en matière de santé », affirme Mantler. « Je suis très enthousiaste de contribuer à ce projet. »

Il ajoute que le comité technique est très avancé dans le processus de révision des normes existantes et qu’il ajoute de nouveaux critères à ces normes.

Plus de 500 visiteurs d’AC sont déployés sur les lieux des visites d’agrément au Canada et à l’étranger. En savoir plus sur l’équipe de visiteurs d’AC.