Nouvelles

Les bienfaits de l’agrément ont un « effet d’entraînement » pour l’ensemble de la Première nation Piapot

juin 5, 2017

Piapot Health Centre StaffZEHNER, SASK. – Bien que le Piapot Health Centre compte moins de dix employés, il joue un rôle de très grande importance dans la vie et le bien-être de la Première nation Piapot.

Selon Judy Sugar, directrice des services de santé du Piapot Health Centre, le processus d’évaluation d’Agrément Canada (AC) a permis au centre de mieux s’organiser et d’être davantage à l’écoute des besoins de la communauté qu’il dessert.

« Le processus d’agrément nous a fourni un bon aperçu de ce qui intéresse la communauté et de l’état de santé de ses membres, a affirmé Mme Sugar. Nous avons ainsi pu constater leurs besoins.»

Un centre de santé mieux organisé pour mieux servir la communauté

Mme Sugar précise que le processus d’agrément a aidé le centre Piapot à établir ses propres politiques de gouvernance et à mettre en œuvre différentes initiatives pour surveiller, évaluer et améliorer ses services aux usagers. Elle souligne que, comme suite au processus d’agrément, des questionnaires et des systèmes de données ont été mis en place pour savoir exactement de quoi ont besoin les usagers du centre de santé. « Le processus d’agrément nous a fourni un bon aperçu de ce qui intéresse la communauté et de l’état de santé de ses membres. Nous avons ainsi pu constater leurs besoins. »

Dans le cadre du processus d’agrément du centre de santé, les usagers ont été en mesure de donner leur avis sur des déterminants de la santé comme le logement, l’eau et l’hygiène. Mme Sugar indique que d’autres services de la communauté suivent les traces du centre de santé relativement à diverses initiatives, dont le contrôle des infections. « L’école a adopté notre programme de contrôle des infections, de même que le bureau du conseil de bande. Des effets d’entraînement sont ressentis dans l’ensemble de la communauté. »

Selon Mme Sugar, le centre de santé ne mettait pas nécessairement de l’avant des initiatives d’amélioration de la qualité avant le processus de la visite d’agrément d’AC, parce qu’il n’avait aucun point de comparaison. « L’amélioration de la qualité était probablement la plus grande nouveauté pour nous. Avant le processus d’agrément, nous n’avions pas vraiment de points de repère. »

Le processus d’agrément du centre Piapot a débuté en 2010. Depuis l’obtention de l’agrément en 2012, le centre a l’équivalent de cinq années de données et de rétroaction des usagers. « Nous avons de la documentation réelle. Nous savons exactement de quelles maladies chroniques souffrent nos usagers et avons une meilleure idée des besoins de notre communauté. »

Donner les moyens d’agir au personnel

Mme Sugar croit que les gens étaient intimidés quand le centre Piapot a commencé à envisager l’agrément.

Elle perçoit le processus d’agrément comme une démarche qui renforce l’organisme de l’intérieur. Pour favoriser l’appui de tous, la préparation de la visite a été effectuée à l’interne, avec les ressources existantes. « Il fallait que les gens y croient », ajoute-t-elle.

Mme Sugar se rappelle que ses collègues ont entamé le processus d’agrément avec vigueur et mentionne en plus que les membres du personnel du centre Piapot ont été bien au-delà de la simple reddition de comptes : ils ont plutôt travaillé à la mise en place d’une gamme complète d’initiatives d’amélioration de la qualité.

Deux employés du centre sont responsables de fournir des rapports sur le contrôle des infections. Ces mêmes employés assument la responsabilité du signalement des problèmes liés à l’entretien et à la sécurité du bâtiment, explique Mme Sugar. « Contrairement à avant l’agrément, ils ont maintenant d’excellentes façons de rendre compte. »

Selon Mme Sugar, le centre Piapot se sent plus confiant dans ses échanges avec Santé Canada et son conseil tribal depuis l’obtention de l’agrément. Dorénavant, les membres du personnel ont davantage le sens de l’initiative. Ils travaillent de façon autonome, mais également les uns avec les autres pour mettre au point un plus grand nombre d’initiatives d’amélioration de la qualité. « L’agrément a rendu notre organisme plus fort », affirme Mme Sugar.

Quelques conseils au sujet de l’agrément

Les avantages que procure l’agrément sont plus grands que les défis qu’il présente, affirme Mme Sugar. Selon elle, l’équipe du centre de santé était initialement intimidée par le processus d’agrément d’AC, mais l’organisme en est finalement ressorti plus fort et meilleur. « L’agrément nous a beaucoup aidés et nous n’avons que des éloges à faire pour tout ce que nous avons appris en effectuant le processus. »

Mme Sugar partage les conseils suivants avec les organismes qui souhaitent devenir agréés.

  • Parlez à d’autres organismes qui se sont engagés dans le processus.
  • Partagez l’information utile avec l’ensemble de votre personnel, de l’infirmière en santé communautaire au gardien.
  • Traitez tous les membres de votre équipe à titre de partenaires égaux dans le processus d’agrément.
  • Favorisez l’engagement de chacun.

Selon Mme Sugar, l’agrément a permis au centre d’améliorer ses communications internes et externes. « Il nous a aidés à grandir en tant qu’équipe, affirme-t-elle. Nous avons découvert d’autres pratiques en matière de santé et nous avons atteint un autre niveau dans la prestation des soins de santé aux membres de notre communauté. »

La démarche d’amélioration continue de la qualité du centre comprend la prochaine visite d’agrément prévue en avril 2018. Le personnel se réunit chaque mois pour se préparer. « Notre prochaine étape consiste à viser l’agrément avec mention d’honneur », affirme Mme Sugar.

Êtes-vous intéressé à devenir un organisme agréé? Trouvez l’organisme d’agrément qui répond à vos besoins. Téléchargez notre guide gratuit, « Bien choisir son partenaire en agrément »