Nouvelles

ANB se prépare pour sa première visite d’agrément avec éléments de SCUF

5 décembre 2017

La visite d’agrément d’Agrément Canada avec éléments de soins centrés sur l’usager et la famille (SCUF) améliorera le processus de rétroaction des usagers en permettant à Ambulance Nouveau-Brunswick (ANB) de recueillir des commentaires de première main des usagers sur la qualité de ses services.

La visite d’agrément chez ANB aura lieu en mai 2018. Ce sera la première fois que l’organisation est évaluée en fonction de normes qui incluent des éléments de SCUF.

ANB se prépare pour sa première visite d’agrément avec éléments de SCUFLes SCUF constituent une approche de planification, de prestation et d’évaluation des soins de santé qui est fondée sur des partenariats mutuellement bénéfiques entre les usagers, les familles et les fournisseurs de soins de santé. Cette approche est également appelée « soins centrés sur le client ou le résident », selon le contexte.

Sharon Baxter, coordonnatrice des projets et des programmes de Services de santé Medavie Nouveau-Brunswick (SSMNB), qui assure la gestion d’ANB, affirme que l’organisation a hâte de mettre en œuvre des processus qui l’aideront à obtenir plus de rétroaction des usagers. « Nous sommes ravis d’avoir l’occasion de nous asseoir et de converser avec une personne qui a réellement utilisé le service », annonce Baxter.

Elle explique qu’ANB recueille déjà des commentaires des usagers par l’intermédiaire de sondages standards, mais le sondage d’agrément d’Agrément Canada améliorera encore davantage cette collecte de renseignements.

« Je n’ai jamais eu à me coucher sur un brancard et je ne peux donc pas vraiment témoigner de ce type d’expérience », explique Baxter. « J’ai hâte d’écouter le récit de quelqu’un ayant utilisé notre service et pouvant nous dire quels sont nos points forts et nos points à améliorer. »

En 2015, Agrément Canada a commencé à intégrer des éléments de SCUF dans les normes qu’il utilise.

Baxter annonce qu’ANB cherche actuellement six à huit utilisateurs de services d’urgence pour qu’ils participent activement au sondage d’Agrément Canada.

« Nous recherchons des personnes de partout dans la province qui ont utilisé nos services dans les deux dernières années et qui peuvent fournir des commentaires pertinents », affirme-t-elle, avant d’ajouter qu’ANB diffusera un avis de recherche de candidats sur son site Web et ses réseaux de médias sociaux.

ANB se prépare pour sa première visite d’agrément avec éléments de SCUF

La visite d’agrément du printemps à venir fait suite à la visite du Programme d’agrément de base d’ANB en 2015.

Le Programme d’agrément de base d’Agrément Canada est un programme d’introduction à la démarche d’agrément de 12 à 18 mois qui aide les organisations à évaluer les éléments clés de la qualité et de la sécurité qu’ils doivent avoir en place avant d’entreprendre le Programme d’agrément Qmentum d’Agrément Canada, qui est plus rigoureux.

Baxter remarque que l’expérience du Programme d’agrément de base a aidé ANB à découvrir ses aspects à améliorer et, donc, à mieux se préparer à la visite du Programme d’agrément Qmentum.

ANB se prépare pour sa première visite d’agrément avec éléments de SCUFElle précise que le programme de base a permis à ANB d’en savoir plus sur les SCUF et d’améliorer certains points, dont l’hygiène des mains.

« Nous avons travaillé d’arrache-pied pour améliorer cet aspect en diffusant l’information pertinente à l’aide d’affiches et à effectuant des évaluations en personne », raconte Baxter. La coordonnatrice indique ensuite que le Programme d’agrément de base a aidé son organisation à cibler plusieurs points mineurs à améliorer.

Au sujet de la valeur générale de l’agrément, Baxter précise que le processus atteste les efforts d’ANB visant à prodiguer les meilleurs soins possibles chaque jour.

« [L’agrément] est la preuve que nous travaillons quotidiennement à offrir les meilleurs soins possible », dit-elle. « Il est le sceau d’approbation certifiant hors de tout doute que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir. »

Baxter souligne qu’ANB, qui emploie environ 1 000 ambulanciers paramédicaux, répartiteurs médicaux et infirmiers de bord au Nouveau-Brunswick, a choisi Agrément Canada pour son processus d’agrément parce qu’il s’agit d’une institution canadienne.

« Il serait quelque peu illogique d’essayer de [répondre] à des normes autres que celles établies par l’un des meilleurs organismes d’agrément au Canada », raisonne-t-elle.

Baxter ajoute que pour ANB, la préparation à la visite d’agrément Qmentum est une démarche continue. Toutefois, elle est convaincue que les efforts de l’organisation finiront par porter ses fruits.

ANB se prépare pour sa première visite d’agrément avec éléments de SCUF

Selon elle, le fait de viser le respect des normes, désormais définies par l’Organisation de normes en santé (HSO), société affiliée d’Agrément Canada, ne peut que profiter à ANB.

« [Satisfaire aux normes] est tout à fait possible et celles-ci améliorent assurément les processus liés à nos tâches quotidiennes », affirme Baxter. « Nous avons hâte que nos services reçoivent un sceau [d’approbation]. »

HSO, société affiliée d’Agrément Canada, a élaboré près de 100 normes en santé et services sociaux, qui sont utilisées par plus de 7 000 sites sur cinq continents.

En novembre, HSO a annoncé avoir été officiellement reconnue par le Conseil canadien des normes (CCN) pour l’élaboration de Normes nationales du Canada (NNC). HSO est le seul organisme de normalisation au Canada à être consacré exclusivement à l’élaboration de normes en matière de santé et de services sociaux.

Le programme d’agrément d’Agrément Canada repose sur ces normes de première qualité, élaborées avec l’apport des usagers, des familles, des responsables des politiques et des chercheurs.

Souhaitez-vous devenir agréé? Communiquez avec nous dès aujourd’hui et un spécialiste de l’agrément vous accompagnera tout au long du processus.