Notre engagement envers la progression de la sécurité culturelle dans les soins de santé et les services sociaux

Mountains in Canada

La présente déclaration d’engagement a été conçue en partenariat avec un groupe de travail composé de représentants des Premières Nations, des Inuits et des Métis afin de faire progresser de manière significative les mesures qui font évoluer la sécurité culturelle et l’humilité dans les soins de santé et les services sociaux offerts au Canada.

Nous convenons que les personnes, les organisations et les systèmes de santé et de services sociaux ont chacun un rôle à jouer dans la lutte contre le racisme et la discrimination auxquels font face les Premières Nations, les Inuits et les Métis au Canada. Nous acceptons notre responsabilité dans ce parcours important et nous nous engageons à contribuer à la mise en place de soins de santé et de services sociaux de qualité pour tous.

L’Organisation de normes en santé (HSO) et son partenaire affilié Agrément Canada (AC) ont trois leviers qui influencent la prestation de soins culturellement sécuritaires. Ils comprennent la conception conjointe des normes, les programmes d’évaluation et le développement des compétences dans l’ensemble des soins de santé et des services sociaux. Ces leviers sont appliqués dans des milieux comme les hôpitaux, les laboratoires et les milieux de soins communautaires et en établissement ainsi que dans les programmes d’éducation qui forment la main-d’œuvre du secteur de la santé. Ces leviers sont essentiels pour améliorer l’analyse, l’apprentissage et la responsabilisation nécessaires pour favoriser la progression de soins culturellement sécuritaires partout au Canada.

Bien que nous ayons fait des progrès en matière de sécurisation culturelle et d’humilité, nous reconnaissons, après mûre réflexion, que nous n’en avons pas fait assez pour comprendre, dénoncer et lutter contre le racisme systémique vécu par les Autochtones.

Notre engagement

HSO et AC affirment leur engagement envers les Premières Nations, les Inuits, les Métis et les communautés autochtones au Canada. Dans le cadre de notre mandat, nous sommes engagés à prendre des mesures concrètes et à concevoir des ressources conjointement avec nos partenaires autochtones. Nous nous engageons à lutter contre le racisme systémique afin que les peuples et les communautés autochtones puissent recevoir des soins de santé culturellement sécuritaires.

Notre déclaration d’engagement est guidée par les ententes suivantes :

  • Les valeurs, les principes et les appels à l’action énoncés dans le rapport final de la Commission de vérité et de réconciliation du Canada et la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.
  • La sécurité culturelle est le « résultat d’un engagement respectueux fondé sur la reconnaissance des déséquilibres inhérents au pouvoir dans le système de santé et le travail pour remédier à ces déséquilibres » (Régie de la santé des Premières Nations [2016a]).
  • Un environnement culturellement sécuritaire pour les Autochtones est un environnement qui est physiquement, socialement, émotionnellement et spirituellement sécuritaire (Turpel-Lafond, 2020a).
  • Un environnement culturellement sûr se traduit par un environnement exempt de racisme et de discrimination, dans lequel les personnes se sentent en sécurité lorsqu’elles reçoivent et offrent des soins de santé, et lorsqu’elles interagissent avec le système de santé (Régie de la santé des Premières Nations, s. d.).
  • Pour faire preuve de sécurité culturelle, il faut connaître les événements coloniaux, sociopolitiques et historiques qui déclenchent les disparités en matière de santé et dont sont victimes les Autochtones et qui perpétuent les situations de racisme de traitement inégal (Allan et Smylie, 2015).
  • Se tenir au courant, développer nos connaissances et faire preuve d’humilité dans notre cheminement vers la sécurité culturelle et l’humilité, en collaboration avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis. L’amélioration de la santé et du bien-être des Autochtones s’inscrit dans notre vision.

Mesures à prendre

Nous sommes conscients de l’appel à une responsabilisation accrue dans tous les milieux où les Autochtones reçoivent des soins de santé et des services sociaux. Nous avons établi les priorités suivantes avec nos partenaires autochtones, mesures qui, selon nous, feront une grande différence.

  1. Collaborer avec la Régie de la santé des Premières Nations au développement de la norme Sécurisation culturelle et humilité pour la Colombie-Britannique et explorer le besoin de créer une Norme nationale du Canada avec d’autres partenaires autochtones.
  2. Élaborer et intégrer des exigences plus claires dans les normes de bases et les normes futures de HSO pour lutter contre le racisme envers les Autochtones. À partir de 2022, cela inclura la nouvelle norme de HSO intitulée Gouvernance.
  3. Mise à jour des sondages et des mécanismes d’évaluation qui permettront de remédier aux situations de racisme signalées par l’entremise de ces outils. Ce processus comprend la collaboration avec les partenaires autochtones à la révision du Sondage sur le fonctionnement de la gouvernance et des questions du sondage que les instances de gouvernance utilisent pour évaluer les pratiques appliquées afin de lutter contre le racisme systémique envers les Autochtones.
  4. Recrutement d’un plus grand nombre de visiteurs autochtones et d’usagers-visiteurs autochtones.
  5. Améliorer la formation et les ressources accessibles aux visiteurs et aux organisations clientes portant sur les critères de sécurisation culturelle et d’humilité et sur le traitement des Autochtones dans les soins de santé et les services sociaux.
  6. Promouvoir et intégrer les compétences culturelles, y compris les compétences culturelles propres aux Autochtones, dans la formation pour l’entrée en pratique des professionnels de la santé.
  7. Recrutement et intégration de nouveaux membres de l’équipe qui s’identifient comme des membres des Premières Nations, des Inuits ou des Métis.
  8. Offrir des activités de formation sur la sécurisation culturelle et l’humilité aux membres de l’équipe.
  9. Mettre en œuvre le projet financé par Santé Canada qui est intitulé « Initiative d’amélioration des soins intégrés pour les jeunes en matière de santé mentale » et y intégrer les critères liés aux et le contenu sur le racisme systémique et la lutte contre l’oppression envers les Autochtones.
  10. Collaborer avec les administrations fédérales, provinciales et territoriales pour mettre en œuvre le Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des patients approuvé par le gouvernement du Canada et par plusieurs gouvernements provinciaux et territoriaux. Ce cadre comprend des mesures spécifiques pour mettre fin au racisme systémique à l’endroit des Autochtones et fait la promotion de la médecine holistique traditionnelle.
  11. Collaborer avec les partenaires autochtones pour donner suite aux propositions et faire avancer le travail qui porte sur le racisme systémique envers les Autochtones.

HSO et AC se réjouissent de collaborer avec les partenaires autochtones et d’apprendre d’eux alors que nous prenons des mesures pour lutter contre le racisme systémique de façon plus réfléchie. Nous savons que nous ne pouvons pas réaliser ce projet seuls; nous chercherons à obtenir des commentaires et des conseils en cours de route. Nous nous efforcerons de respecter nos engagements en faisant preuve de courage, d’humilité et responsabilisation

 


Leslee J. Thompson
chef de la direction, HSO et Agrément Canada

 

Références